Harry Potter

Harry Potter : saviez-vous que ces personnages ont failli mourir ?

Beaucoup de personnages ont péri sous la plume de J.K. Rowling. Et pourtant, cela aurait pu être pire. Vraiment pire. 

Alors après, entendons-nous bien, l'auteure écossaise n'a pas fait couler autant d'encre et de sang que George R.R. Martin, responsable de "Game of Thrones". Mais quand même. 

On se souvient de Dobby, Lupin, Sirius Black et tous les autres. Autant de disparitions que de larmes pour les Potterheads. Et d'autres auraient pu suivre. Heureusement, il n'en fût rien, comme vous allez pouvoir le constater...

Ron Weasley

Whaaaaat ? Oui, le meilleur ami d'Harry et futur mari d'Hermione a bien failli ne pas aller jusqu'au bout de l'aventure. C'est Digital Spy qui a ressorti cette information, extraite d'une discussion filmée entre J.K. Rowling et Daniel Radcliffe pour les bonus du Blu-ray "Les Reliques de la Mort : 2ème partie". Elle y explique que si au début, elle ne voulait tuer aucun des trois personnages principaux, elle avait failli changer d'avis au milieu des livres, essentiellement parce qu'elle n'allait pas bien. Mais elle avoue aussi que même si elle avait voulu aller jusqu'au bout, elle n'aurait sans doute pas trouvé le courage de tuer Ron. On en connaît un qui l'a échappé belle, et tant mieux ! 

Arthur Weasley

Ah oui donc c'est carrément la famille Weasley qui était dans le viseur de J.K. Rowling ! Vous vous souvenez que dans "L'Ordre du Phœnix", Harry, via sa connexion avec Voldemort, rêve du père de Ron et Ginny se faisant mordre par Nagini au ministère de la Magie ? Arthur Weasley était au début supposé ne pas survivre à cette terrible morsure. Si finalement il finit par s'en remettre, après une bonne hospitalisation à St Mungo's, c'est uniquement parce que l'auteure a finalement estimé qu'il y avait déjà si peu de pères, et même de parents, dans l'histoire, qu'il serait beaucoup trop cruel d'en tuer un, surtout celui-ci. Alors, Arthur, content ? 

Seulement voilà, parce qu'elle n'avait pas tué Arthur Weasley, J.K. Rowling a tweeté que Lupin devait mourir. Ne nous demandez surtout pas pourquoi...

Les parents de tout le monde !

Tant qu'à faire, autant ne pas y aller avec le dos de la baguette magique ! J.K. Rowling a également confessé qu'elle avait envisagé de faire tuer tous les parents présents dans la saga "Harry Potter" par Voldemort. Selon elle, cela aurait provoqué un énorme choc émotionnel qui aurait aussi permis à tous les lecteurs et spectateurs de comprendre ce que pouvait ressentir Harry, et comprendre la cruauté de Voldemort. Bon, pourquoi pas. Mais Dumbledore, Sirius Black, Remus Lupin, Severus Rogue... C'est déjà pas mal non ? 

Harry Potter

Le petit sorcier à lunettes a également bien failli ne pas aller au bout de ses propres aventures ! Un héros qui meurt à la fin de l'histoire, cela aurait constitué un sacré choc. L'auteure a avoué l'avoir envisagé dans son documentaire "Une année dans la vie de J.K. Rowling", mais a finalement préféré aller jusqu'au bout avec Harry Potter pour délivrer un message positif. Mais si on y regarde de plus près, elle l'a quand même tué. Non, vous ne pensez pas qu'il meurt vraiment dans "Les Reliques de la Mort" ? Voldemort lui lance quand même un "Avada Kedavra" et il part dans un délire cosmique où il fait la causette avec Dumbledore dans une gare toute blanche. Beaucoup pensent qu'il a pu revenir à la vie parce qu'il s'était rendu maître des Reliques de la Mort, et aurait donc pu déjouer la mort. Disons que J.K. Rowling l'a à moitié tué, comme ça, tout le monde est content, ok ? 

Dolores Ombrage

Alors J.K. Rowling n'avait à priori pas prévu de la faire mourir, mais franchement, il y en a beaucoup que ça aurait dérangé ?

Sources : Digital Spy, Twitter - jk_rowling, Giphy

  • 21
  • 7
  • 10
  • 7
Related