Comment regarder un film d'horreur avec quelqu'un qui a peur

Comment regarder un film d'horreur avec quelqu'un qui a peur ?

Vous pouvez rendre l'expérience plus simple et plus sympa à la fois pour ceux qui adorent et ceux frissonnent.

Tout le monde n'apprécie pas un film d'horreur de la même façon. Il est désormais prouvé que le fait d'être très sensible à une oeuvre d'épouvante n'est pas une question de "chochotterie", mais d'empathie. Ainsi, les personnes qui ont du mal avec ce genre cinématographique ont simplement tendance à ressentir très fort les émotions, voire la douleur, que vivent les personnages... Ce qui ne veut pas dire qu'ils ou elles n'aiment pas ces sensations fortes. Alors comment réconcilier les personnes qui adorent les films d'horreur et celles qui les regardent avec la main devant les yeux au cas où ? Le site Life Hacker propose 9 conseils à destination des "épouvantophiles" pour ce faire :

Avant d'organiser votre soirée horreur-popcorn, faites lire le synopsis du film en question à votre ami(e)

Ainsi, la personne saura à peu près où elle met les pieds, ce qui sera rassurant. Et si elle ne le sent pas, elle pourra soit annuler sa présence, soit voir avec vous pour choisir une autre oeuvre.

Regardez le film d'horreur en question depuis un canapé

Parce qu'un endroit familier est un repère qui aidera votre complice à se raccrocher à la réalité quand la tension sera trop forte, réconfort que ne pourra jamais apporter une salle de cinéma, toutes lumières éteintes de surcroît.

Regardez le dit film en plein jour

Okay, ça gâchera peut-être légèrement votre expérience à vous. Mais rien ne vous empêche de revoir ce film par la suite dans les conditions qui vous amusent le plus. L'important, c'est de ménager les sensibilités d'une personne qui vous est chère. Elle se "sacrifie" en regardant une production qui va la faire flipper avec vous, des concessions sont aussi nécessaires de votre côté pour que tout se déroule bien.

Donnez-leur un coussin, ou une peluche

Ne cherchez pas à comprendre, sachez-juste qu'un objet fluffy saura les apaiser au moment voulu.

Invitez du monde

Plus vous serez, moins l'atmosphère sera angoissante pour la ou les personnes qui vivent les films d'horreur avec beaucoup d'intensité. De plus, vous vous sentirez moins seul(e) à kiffer l'intrigue, voire même rire, à certains moments.

Résistez impérativement à votre envie de "faire des blagues"

Trois minutes de rire pour vous, des semaines de trauma pour vos potes : respectez leurs limites, ne passez pas d'appels anonymes, ne faites pas sauter les plombs et ne vous improvisez pas ventriloque pour effrayer la galerie. C'est juste pas cool pour les personnes qui y seront sensibles et qui ne vous feront plus confiance.

Régler la luminosité et le son de votre TV

Pour faire en sorte que les jump scares soient moins pénibles pour vos acolytes "bon public".

Prévoyez de quoi grignoter

Les douceurs sont un excellent moyen de distiller la tension. De plus, les bols de chips, bonbons, popcorn et chocolats seront une raison de plus de vous retenir de hurler "BOUH !" et ruiner ce moment.

Prévoyez un dessin animé ou une comédie "pour digérer"

Prenez le temps qu'il vous faut pour débriefer l'horrifique claque cinématographique que vous venez de recevoir, mais prévoyez une "redescente" avec un divertissement plus léger, doux, drôle. Ainsi, les personnes sensibles aux films d'horreur feront moins de cauchemars les nuits qui suivront. Prenez soin d'eux, et de votre amitié !

Sources : LifeHackerGiphy

  • 11
  • 10
  • 9
  • 7
Related