"La Famille Delajungle"

Comment les cartoons des 90s vous ont-ils influencés ?

Croyez-le ou non, Dexter, Eliza Delajungle et les Super-Nanas ont contribué à faire de vous qui vous êtes.

À l’évocation des expériences de Dexter, des missions risquées des Totally Spies ou encore des aventures de la famille Delajungle, difficile de ne pas ressentir un brin de nostalgie.

Et pour cause : les cartoons de la fin des années 1990 n’ont pas seulement servi à animer nos petits déjeuners sur Tfou ou nos mercredis après-midi pluvieux. Selon nombre de psychologues et experts, les histoires racontées aux enfants sur petit écran ont un impact allant bien au-delà du divertissement. Tantôt encensés, tantôt raillés par la critique, les bons vieux dessins animés de l’époque des téléviseurs à tube cathodique auraient en effet joué un rôle subtil mais indubitable sur la formation de votre caractère.

Eliza Delajungle et Jimmy Neutron, des role models sur petit écran

Si l’objectif premier d’un programme télévisé est évidemment de savoir divertir une cible aussi grande que possible, nombreux sont les critiques à avoir constaté les messages souvent dissimulés derrière les aventures des héros de cartoons. En 1998, le lancement de "La Famille Delajungle" sur Nickelodeon suscite une vague d’éloges côté critiques, qui félicitent les scénaristes pour la beauté et la clarté du message de la série animée. L’organisation Common Sense Media offre cinq étoiles à cette dernière, saluant l’effort réalisé par le show pour "encourager les jeunes à prendre soins des animaux", mais aussi à s’intéresser à d’autres cultures et modes de vie.

À la même époque, "La Cour de Récré" et ses personnages divers et complexes mettent en avant l’importance de l’amitié et des valeurs de tolérance. Les séries "Super Nanas" et "Totally Spies!" (après 2001), quant à elles, mettent en scène des personnages féminins forts, encore rares à la télévision à l’époque.

De son côté, "Le Laboratoire de Dexter" mène son propre combat. Largement divertissant aussi bien pour les enfants que pour les adultes, le programme met en lumière les aventures farfelues d’un mini-scientifique surdoué, encourageant les plus petits à développer leurs efforts créatifs et scolaires. "Jimmy Neutron" récupère le flambeau de cette idée ingénieuse en 2002, et rencontre à son tour le succès. Si vous vous demandiez donc d’où vous vient votre petit côté je-sais-tout aux tendances globetrotteuses et féministes, ne cherchez plus. Dexter, Eliza et les agents du Woohp sont passés par là.

Les cartoons, cibles de controverses

Bien entendu, une poignée de dessins animés a également suscité l’inquiétude de certains spécialistes. La violence de certaines scènes des "Super-Nanas", de "Tom et Jerry" ou de "Scooby Doo" ont notamment provoqué diverses controverses, stipulant que les séries d’animation pouvaient avoir un mauvais impact sur les jeunes téléspectateurs. Possible, mais s’il fallait retenir une conséquence "négative" de nos après-midis passés devant "Totally Spies!" et "Les Pierrafeu", ce serait plutôt celle de nous avoir rendus complètement, intensément et irréversiblement accros au binge.

Sources : Common Sense Media, Academia, Giphy

  • 6
  • 0
  • 0
  • 0
Related