Aquaman

Aquaman : pourquoi le film cartonne en salle

C'est la grosse surprise dans les films de super-héros : Aquaman fait un carton absolu, alors que beaucoup s'attendaient à... un plouf. 

Le film est ainsi vite devenu le plus grand succès des films DC Comics, surpassant largement "Man of Steel", "Justice League" ou même "Wonder Woman et l'incroyable "The Dark Knight". Et ça, personne ne l'avait vu venir. Pourtant, cet engouement peut parfaitement s'expliquer. 

Un film qui ne se prend pas la tête

On comprend dès les premières séquences que le film va être bien moins torturé que "Batman VS. Superman", par exemple. On commence par l'improbable histoire d'amour entre Atlanna, la Reine des Atlantes au physique de sirène, et un gardien de phare, pour expliquer la naissance d'Arthur Curry. On enchaîne avec Aquaman adulte qui intervient dans un sous-marin attaqué par des pirates modernes. Une scène qui nous permet de découvrir qui est le grand méchant (il fait plein de grimaces en mode "je ne suis pas content"), dont le père est tué par Aquaman. On sait ainsi qu'il va vouloir se venger. On a l'impression d'être dans un film d'action des années 1990. Et ça fonctionne ! 

Un méchant à la Bioman

Comme dans les comics, l'antagoniste d'Aquaman sera, entre autres, Black Manta. Il faut avouer que son costume délirant lui donne un charme fou et un côté pas trop sérieux qui va parfaitement avec le ton général du film. Alors qu'il fabrique le costume, il dit même : "Bon, il va me falloir un plus grand casque." Non mais regardez- le : 

Black Panther + Uncharted + Thor Ragnarok

En plus de miser à fond sur le divertissement, "Aquaman" est un film où tout est fait pour que l'on ne s'ennuie jamais. Le héros doit courir — ou plutôt nager — d'un point à un autre et évolue dans un monde fantastique particulièrement soigné. La présence à la production de l'auteur des comics, Geoff Johns, se fait sentir. On est émerveillés en découvrant Atlantis, notamment le vieux quartier en ruine. Avec de la musique pop et ces mondes sous-marins hauts en couleurs, on pense bien fort à "Thor : Raganarok". Et puis vient l'affrontement avec son demi-frère, Orm, qui revendique le trône. Un duel assez proche de ce qui s'est fait dans "Black Panther".

Et après l'action, on a le droit à une séquence d'aventure comme dans les jeux "Uncharted" ou "Tomb Raider", quand Aquaman et Mera se mettent en quête du trident légendaire du roi Atlan, puis parcourent le monde et résolvent des énigmes. C'est bien simple : on a l'impression d'être dans un jeu vidéo géant.

Sous l'océan la vie est super, mieux que sur terre

C'est bien simple : on ne s'ennuie pas une seconde. Aquaman explore les royaumes sous-marins, et on découvre des univers magnifiques, comme la Fosse, où l'on obtient le plus beau plan du film. Aquaman et Mera plongent vers les profondeurs, assaillis par des monstres suivant la couleur rouge sanglante émise par une fusée de détresse dans la main du héros.

C'est esthétiquement superbe, de même que d'autres scènes où d'incroyables créatures sous-marines s'affrontent. Sans oublier la séquence sur une île dont on ne dira rien mais où on retrouve même des dinosaures. Et pour l'anecdote, la voix du monstre le plus imposant du film, le Katharen, est assurée par Julie Andrews, l'inoubliable interprète de... Mary Poppins !

Autant de raisons qui expliquent un tel succès. Un film généreux, frais, mélangeant action et aventure avec une bonne dose de fantastique. Tout baigne pour Aquaman ! 

Source :  Giphy

  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Related