Snacko

"Wholesome games" : le succès des jeux vidéo mignons et bienveillants

Et si la douceur était à la mode dans le monde des jeux vidéo ? De nombreux titres connaissent actuellement un beau succès, et ont un point commun : pas de violence, de baston, de course endiablée... Zoom sur les "wholesome games" !

Entre les simulations sportives, les Battle Royale et les FPS, la quasi-totalité des jeux vidéo les plus populaires du moment font la part belle à la violence et à l'esprit de compétition. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si on observe actuellement un boom de l'e-sport, qui s'invite notamment dans le cursus de certaines universités américaines. Mais en marge de ces best-sellers dopés à la testostérone, un nouveau phénomène prend de l'ampleur dans l'univers vidéoludique : les “wholesome games”, des jeux vidéo bienveillants, salutaires, mignons et réconfortants. 

En pleine pandémie de Covid-19, le gros carton du premier semestre 2020 n'est pas un jeu de tir, ni une simulation sportive. Pendant le confinement, les joueurs se sont évadés massivement sur une simulation de vie complètement "kawaii" permettant d'interagir avec des animaux plus mignons les uns que les autres. Une recette simple mais efficace, qui a séduit plus de 22 millions d'adeptes à travers le monde en seulement quatre mois.

Spiritfarer
Spiritfarer

Une communauté en ligne pour les amateurs de jeux "wholesome"

Mais au fait, qu'est-ce qu'un jeu-vidéo "wholesome" ? Il n'existe pas de définition officielle, mais Aurel d'Agostino, développeur du titre Sylvan Meadows, une simulation de vie dans un village d'elfes qui tourne principalement autour du concept de la communauté et de l'entraide, a sa petite idée sur la question : "C'est la tendance, en général, de s'orienter plutôt vers la non-violence, les thèmes positifs, le réconfort, une atmosphère mignonne, et la représentation des voix peu entendues". Pour autant, un jeu n'a pas besoin de répondre à tous ces critères pour être considéré unanimement comme "wholesome", à l'image de Pokémon qui s'appuie pourtant sur le combat.

  Sylvan Meadows / paranoodle
Sylvan Meadows / paranoodle

Pour Esmeé van't Hoff, illustratrice freelance et "game artist" sur le jeu Tracks of Thought, qui utilise les pouvoirs de la psychologie et des tests de personnalité pour mieux se comprendre et comprendre les autres, "chacun peut avoir sa propre interprétation de ce que peut-être un jeu 'wholesome' (...) Ce terme décrit une sensation, un sentiment, des choses intrinsèquement difficiles à saisir et laissant beaucoup de place à la subjectivité". Mais si elle devait résumer l'esprit des jeux "wholesome" en un mot, il s'agirait de "la compassion".

Esmeé et Aurel font tous deux partie de la communauté Wholesome Games, créée en février 2019 par Matthew Taylor pour rassembler les amateurs de jeux mignons et réconfortants. "Au début, c'était juste un compte Twitter. J'aimais les jeux à venir comme Ooblets et Mineko's Night Market, et je pensais que cela faisait partie d'un nouveau mouvement dans le domaine des jeux. Nous nous sommes ensuite lancés sur Discord, Instagram et Youtube", explique ce développeur, qui travaille actuellement sur Rolling Hills, un titre où le joueur doit gérer un restaurant de sushis dans un univers peuplé de créatures mignonnes.

Un phénomène qui colle parfaitement à l'époque

En un peu plus d'un an, la communauté Wholesome Games a pris de l'ampleur, avec notamment 40 000 abonnés sur Twitter. Le 26 mai dernier, Matthew Taylor a organisé avec d'autres membres de la communauté une conférence en ligne présentant plus de 50 jeux "wholesome" à venir. Cet événement, baptisé "Wholesome Direct", a été suivi en direct par plus de 16 000 gamers, et compte actuellement plus de 125 000 vues sur Youtube. Il faut dire qu'il offre un bel aperçu de la diversité des jeux "wholesome ". Il y en a pour tous les goûts et pour tous les profils de joueurs. Snacko, développé par Bluecurse Studio et publié par Armor Games Studio, est un superbe exemple de ce mouvement.

Inclusifs, tolérants, bienveillants, réconfortants... les jeux "wholesome" collent parfaitement à l'époque. Dans un monde de plus en plus anxiogène, ils permettent de s'offrir une véritable bouffée d'air frais, dans des univers colorés dénués de jugement ou de méchanceté. Cela permet aussi à certains développeurs de créer des expériences vidéoludiques qui leur ressemblent, à l'image d'Aurel d'Agostino : "Je suis une personne non-binaire et autiste, et j'en avais marre de ne trouver aucun jeu dans lequel une personne comme moi existe. Sylvan Meadows contient donc beaucoup de personnages qui ne sont ni des hommes ni des femmes, parce que j'ai aucune raison de m'en abstenir." Ce sentiment concerne également beaucoup d'adeptes de jeux "wholesome", qui peuvent enfin incarner des héros auxquels ils peuvent s'identifier.

Les jeux vidéo "wholesome" existaient bien avant la pandémie de Covid-19. On pourrait par exemple citer Tetris, qui date de 1984, ou même Pong sorti en 1972. Mais le contexte actuel, avec de nombreuses personnes bloquées à la maison, a eu le mérite de mettre en lumière ce genre largement ignoré par le grand public, ainsi que les développeurs indépendants qui se cachent derrière ces créations. Désormais, grâce à la communauté Wholesome Games, les jeux bienveillants et réconfortants sont à l'honneur. Alors si vous cherchez une façon ludique d'améliorer votre bien-être, n'hésitez pas à vous lancer dans l'une de ces aventures pleines d'ondes positives !

Tic tac certified

Pourquoi on adore ?

La tendance Wholesome Games : un univers de douceur, réconfortant, qui permet de faire une pause bien méritée pour s'échapper un moment... Il n'y a pas mieux pour se concentrer sur le positif !

  • 8
  • 11
  • 15
  • 38
Related