tic time news refreshed by Tic Tac
Tiny House
Motivational

Tiny House : découvrez le phénomène des micromaisons

Publié le Dimanche 25 Août

par Guillaume Huault-Dupuy

Économiques, écologiques, pratiques... Elles n'ont que des atouts !

Né aux États-Unis au début des années 2000, le mouvement "tiny house" a pris de l'ampleur au fil des ans... au point de séduire l'Europe. Depuis quelques années, les micromaisons fleurissent sur le Vieux Continent. Partons à la découverte de ce nouveau phénomène.

Qu'est-ce qu'une micromaison ?

Une micromaison, ou "tiny house", est une habitation mobile d'une surface maximum de 37 m2. Pour faciliter le transport, elle peut être montée sur roues, ce qui lui permet également d'échapper à la taxe sur les abris de jardin et de réduire les charges (en France). Certains s'en servent comme d'une résidence principale, d'autres comme d'une maison de vacances.

D'où vient le mouvement "tiny house" ?

Aux États-Unis, la taille moyenne des habitations principales pour les primo-accédants n'a fait qu'augmenter de 1978 à 2013, passant de 165 m2 à 247 m2. Et qui dit logements plus grands dit hausse du coût de la construction. Face à ce constat, un mouvement a vu le jour outre-Atlantique au début des années 2000 pour revenir à des habitations de taille plus raisonnable.

C'est là que Jay Shafer est entré en jeu. En 2002, il a fondé avec Gregory Johnson la Small House Society, une organisation visant à promouvoir les micromaisons. Mais surtout, il a écrit un livre pendant la construction de sa première "tiny house". Baptisé "The small house book", cet ouvrage lui a permis de partager sa passion et d'inciter le plus grand nombre à marcher dans ses pas.

Depuis sa naissance, le phénomène a pris de l'ampleur. Il s'inscrit aujourd'hui dans une tendance plus globale appelée le minimalisme. Le crédo de cette philosophie de vie ? Revenir à un mode de vie plus simple en se débarrassant du superflu, en consommant moins et mieux.

Quels sont ses avantages ?

Selon leurs adeptes, les micromaisons ne manquent pas d'atouts :

  • Mobiles : les "tiny houses" sont mobiles, ce qui permet de se déplacer au gré de ses envies ou des saisons. C'est un peu comme un camping-car ou un mobil-home, mais en beaucoup plus cosy.
  • Économiques : il n'existe qu'une dizaine de constructeurs de micromaisons en France, et leurs tarifs sont compris entre 30 000 et 70 000 euros environ. Sachant qu'une maison de 112 m2 coûte en moyenne 212 000 euros dans l'Hexagone, l'offre est alléchante. Surtout que les prix de l'immobilier ne cessent d'augmenter. D'ailleurs, en raison de leur faible coût, les micromaisons ont connu un véritable boom aux États-Unis suite à la crise financière de 2008. En plus, elles permettent d'économiser sur les dépenses énergétiques, car elles sont plus faciles à chauffer que les grandes bâtisses.
  • Écologiques : le principal avantage d'une "tiny house", c'est sa faible empreinte environnementale. Dans une habitation de 37 m2 maximum, on dépense moins d'eau et moins d'électricité.
  • Pratiques : vivre dans une mini-maison, c'est moins d'entretien et de ménage.

Vivre dans une "tiny house", ça nous fait rêver. Et vous, ça vous dirait de vivre dans une maison taillée pour un Hobbit ?

Sources : Le Soir, PositivR, La Nouvelle République, 7sur7, La Maison qui chemine, Giphy

N'allez pas plus haut, allez plus bas...
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Related