tic time news refreshed by Tic Tac
Motivational

Franchises féminisées : il est temps de "deal with it" !

Publié le Vendredi 21 Juillet

par Olga Volfson

Il va falloir s'y faire, les héroïnes sont désormais en tête d'affiche de la pop culture.

Après "Ghostbusters" et "Star Wars", c'est au tour de "Doctor Who" de s'ancrer enfin dans son époque, en offrant le premier rôle à une femme. Mais une partie de la communauté geek semble vraiment "mal le vivre". Aussi, de nombreux internautes, et même certains médias, tournent ces réactions un brin infantiles, mais surtout teintées d'un sexisme qui s'ignore sous couvert de "cohérence de l'histoire", à la dérision. On ne peut qu'applaudir le numéro d'urgence dédié aux "geeks blessés dans leur égo masculin" imaginé par Viceland : 

Pourquoi la féminisation de la pop culture est une bonne chose

Il suffit de lire les réactions des féministes, mais aussi des familles qui témoignent de l'enthousiasme de leurs filles pour comprendre en quoi ce tournant est important : avoir des héroïnes badass en plus des princesses est une source d'empowerment et d'épanouissement. Les représentations collectives comptent, et les femmes peuvent enfin s'identifier à l'écran à autre chose que des seconds rôles, ou des personnages uniquement définis par leur féminité, et leur relation à un quelconque prince, ou sauveur.

Certes, il y a bien eu "Xena la Guerrière", ou "Buffy contre les Vampires", mais globalement, les femmes dans des rôles forts ont été sous-représentées, et la tendance actuelle comble ce manque.

Il est donc assez ironique de lire certains commentaires venant de garçons, ou d'hommes, parlant de "ne pas pouvoir s'identifier", alors que c'est le quotidien de la gent féminine depuis... Des siècles !

La féminisation de la pop culture est un progrès à applaudir, mais aussi à nuancer

Malheureusement, un désagréable constat s'impose, lorsque l'on regarde toutes ces nouvelles héroïnes féminines. Jessica Jones, Eleven, Rey, la 13e Doctor Who, Furiosa, Wonder Woman : ce sont toutes des femmes blanches. Et bien qu'on les adore, impossible de ne pas critiquer ce choix, qui laisse les femmes racisées en mal de représentations, oubliées par cette avancée qui s'avère partielle.

Prochaine étape pour les créateurs de films et séries ? Prendre des risques en sortant des standards de beauté blanche, mince, jeune, valide, et offrir au public féminin des role models aussi variés que ceux des hommes.

Sources : Youtube - BBC, Facebook - The Feed SBS VICELAND, Giphy

N'allez pas plus haut, allez plus bas...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 1
Related